A propos

La passion de la chasse est partagée par près de 1,5 millions d’individus en France. Or, à l’heure actuelle, les attaques envers le monde cynégétique et les chasseurs sont nombreux. C’est pourquoi la chasse a besoin d’être expliquée, car de l’ignorance naît souvent le rejet.

Le ChasseurDuDimanche, alias Cédric Val

Cédric, l'admin du chasseurdudimanche.com

Bon nombre de discours dénigrent notre univers et notre mode de vie. Il est donc essentiel d’expliquer notre passion et de la justifier pour qu’elle soit comprise de tous. Grâce au « Chasseur du Dimanche » (alias Cédric Val), vous pourrez ainsi retrouver toute l’actualité du monde de la chasse : infos, vidéos, reportages, réglementation, tests, équipements… J’ai décidé de créer ce site en 2013, j’avais alors 26 ans, pour allier mon amour de la chasse avec le web. Il est destiné à tous ceux qui souhaitent découvrir notre monde, à tous les amoureux de la nature mais aussi et bien sûr à tous les mordus de chasse. Aujourd’hui, j’ai presque 28 ans, et je baigne toujours dans l’univers du web : j’ai été Community Manager pendant 3 ans sur la région de Bayonne, et depuis peu je suis Chargé de référencement SEO dans une agence web sur Paris. Vous pouvez me suivre sur twitter (@ChasseurDuDim), Facebook (voir ma page). Mon mail : contact@chasseurdudimanche.com

La chasse, indispensable pour la biodiversité

Notre pratique a su évoluer et s’adapter au monde actuel, mais la chasse est l’objet d’idées reçues et de clichés qui ne reflètent pour la plupart pas la réalité. La chasse en France, c’est des centaines de milliers de bénévoles, 1500 techniciens environnementalistes et environ 25000 emplois générés. Chaque année, c’est aussi plus de 20000 km de haies plantées, des centaines de km de chemins ruraux entretenus et des millions d’hectares préservés pour la faune et la flore. Les chasseurs jouent donc un rôle indispensable dans l’aménagement, la sauvegarde et la protection de biotopes favorables à la faune. Ils sont, de plus, très fortement impliqués dans la transmission du savoir aux jeunes générations (cf. les interventions et sorties organisées en milieu scolaire).

La chasse ne détruit pas la biodiversité, bien au contraire. Grâce aux actions des chasseurs, la préservation et la restauration du patrimoine naturel favorable à la reproduction des espèces est assuré. Mais cela va aussi bien au delà : surveillance sanitaire, régulation des prédateurs et espèces invasives, recueil de données, études scientifiques… etc. Quoi qu’en pensent certains, chasse et écologie sont légitimement liés.

Comprendre l’acte de chasse

Beaucoup de nos détracteurs nous accusent d’être des pervers et des assassins qui prennent plaisir à voir souffrir un animal. C’est tout le contraire. Peut-on réellement penser que notre but dans la vie est de causer des souffrances au gibier ? Le chasseur est une personnage morale, doué d’éthique. Ce qui est en fait rejeté par la société actuelle, c’est la mort. L’homme fait tout pour la repousser, la fuir. La perception de la mort, qui fait partie de l’acte de chasse, est refusée par une grande partie d’individus. Or, la mort est une composante de la vie. Lorsque vous achetez votre steak de poulet au supermarché, vous posez-vous la question de savoir comment il a été « produit » ? Le chasseur accepte la mort. Il la donne avec respect et met tout en oeuvre pour qu’elle soit instantanée. Le cycle de la nature est ainsi perpétué. Il est donc faux de dire que la chasse est cruelle, c’est tout simplement le regard de la société sur la mort qui a évolué.

La création de lien social grâce à la chasse

La chasse est conviviale et participe à la création du lien social. Elle réunit les générations, favorise les échanges et la transmission du patrimoine et des traditions. A l’heure où l’individualisme devient un fléau pour notre société, la chasse reste encore un lieu d’ouverture, de partage, de solidarité, bref un lieu de vie collectif. Un monde sans chasse n’est donc pas une solution. La nature a besoin d’un certain équilibre, où hommes et animaux ont chacun leur rôle à jouer. Qu’adviendrait-il si une espèce arrivait à se développer plus qu’une autre ? Qu’adviendrait-il aux récoltes des agriculteurs si les chasseurs ne régulait pas le gibier ? Comment et par qui seraient-ils indemnisés ? A ces premières questions pourraient s’en ajouter des dizaines d’autres…

A travers ces quelques lignes (que je pourrais encore développer à l’infini), j’espère que vous avez pris conscience que la chasse doit être préservée. Elle joue un rôle économique, social, culturel et écologique. Et quant à ceux qui douteraient encore de sa légitimité, et bien ma foi, je vous invite à participer à une journée de chasse au contact des vrais contemplateurs de la nature, les chasseurs.

Vous souhaitez faire votre pub sur le site ? Contactez-moi